Le confinement et l’Univers

Bonjour à tous

Je reviens vers vous  et pendant cette période particulière, je me propose de vous adresser chaque semaine un article sur un  thème en liaison avec le confinement sans oublier d’évoquer  les pierres  pouvant y être reliées. J’ai intitulé le premier « le confinement et l’Univers » .Il se compose de trois articles. Voici le premier.

Notre vie terrestre  est liée à la combinaison de deux éléments l’espace et le temps. Avec l’épidémie  ces paramètres sont inversés :

  • Le confinement  réduit notre espace à une peau de chagrin. La seule ouverture sur le monde demeure la fenêtre quand on habite dans un appartement, le jardin quand on a la chance d’en posséder un;
  • A l’inverse le temps, structuré et rythmé en horaires incompressibles, s’étire maintenant en toute liberté  au gré des individualités, de l’écoute des membres du clan familial et de l’écoute  des besoins du corps : bien respirer,  bien s’alimenter, bien se reposer. Le règne de la montre  s’est estompé…

Maintenant vous avez du  temps à consacrer à l’imagination, plutôt à la visualisation. Ce dernier mot est plus  approprié à ce que je vous propose d’expérimenter : un voyage  à  la découverte d’un espace beaucoup plus vaste que  celui habituellement  appréhendé  avec vos sens.

Je vous propose de faire une excursion galactique, c’est-à-dire partir à la découverte de l’ Univers dans lequel flotte notre Terre. Cet espace cosmique est le nôtre.

Mais la vie trépidante et stressante menée habituellement ne nous permet pas de prendre conscience de cette réalité  vécue pourtant inconsciemment  à chaque instant. Nous y sommes  « ballotés  » au gré de  mouvements rythmés qui planifient la vie terrestre, sous le » regard  » impassible des étoiles, seuls éléments immobiles dans cette immensité mouvante.

Dirigez-vous vers une fenêtre, ouvrez-la et  regardez   le ciel ou  allez  dans votre jardin et levez les yeux pour prendre l’ampleur de l’espace de la voûte céleste.

Cette semaine il est prévu du beau temps et vous voyez peut-être le soleil briller. Cette expérience peut se faire en famille car les jeunes  sont souvent friands d’histoires galactiques mais connaissent -ils la réalité du décors?

Maintenant fermez les yeux, visualisez  votre lieu sur la carte de France, puis  la France dans l’ Europe, elle même dans le monde, puis tout le globe terrestre. Où se trouve-t-il dans l’Univers?

Il ne flotte pas seul dans l’espace, il est relié  au soleil que nous voyons. La terre fait  partie du système solaire dont le centre est ce  soleil visible. Dans l’Univers il existe de nombreux autres soleils.

A l’instant où vous lisez ces lignes, vous paraissez être immobile, confiné dans votre espace et pourtant vous bougez, vous participez à cette  incessante danse en rond  autour du soleil.

C’est nous qui tournons et non pas lui, comme on pourrait le croire quand on le voit se lever à l’est puis en fin de journée se coucher à l’ouest via sa présence  en plein midi au sud où il est au plus haut dans le ciel (à son zénith). Il  se situe à environ   150 millions de kilomètres de chez nous.

Nous tournons autour de lui avec  d’ autres planètes dont vous connaissez les noms. Elles font partie de ce même système solaire. Elles sont en quelque sorte notre famille solaire. Chaque planète  évolue  sur un orbite séparé. L’orbite est un cercle ou plutôt un espèce de disque aplati, le chemin suivi par chacune  au centre duquel il  brille .  C’est le phénomène de la gravitation qui permet de maintenir ce petit monde solaire en place.

  • La terre tourne autour du soleil  sur le troisième cercle en partant du centre, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Elle met   365 jours pour en faire  le tour complet et revenir à son point de départ. Ainsi la nouvelle année célébrée le  1er janvier  nous relie-t-elle  à la position de la Terre  dans l’Univers. Elle signifie que le globe terrestre a effectué un tour complet autour du soleil.

Les membres de notre famille solaire sont répertoriés en deux groupes séparés par une ceinture d’astéroïdes ( des milliers ,voire des millions de blocs rocheux de toutes tailles)

– 4 planètes rocheuses avec  la Terre: Mercure(1er orbite, le plus proche du centre, 3 mois pour en faire le tour),Vénus( 2ème orbite,7/8 mois),puis après la Terre Mars (4ème orbite, 2 ans),

–  une ceinture d’astéroïdes formant un disque lui aussi tournant autour du soleil,

– viennent ensuite  4 autres planètes, chacune  tournant sur des orbites de plus en plus éloignés du soleil et mettant donc plus de temps à faire un tour complet. Elles ont une structure différente des premières : elles sont gazeuses et géantes : Jupiter (le tour en 12 ans), Saturne( en 29 ans), Neptune( en 165 ans) et enfin Pluton la plus éloignée du soleil, à l’extrémité de cet ensemble (250 ans).

L’été dernier lors de la manifestation »la nuit des étoiles »  organisée par l’Association d’Astronomie de Rennes (manifestations organisées dans beaucoup de régions) ,j’ai pu voir au   télescope   la planète Saturne avec ses anneaux.  La voir ainsi « pour de vrai » m’a beaucoup émue. J’ai vraiment pris conscience que tout ce que j’avais pu voir jusqu’ici par images sur le système solaire est réalité. Je vous invite d’ailleurs avant de pouvoir  faire cette expérience avec un télescope d’aller sur internet visionner  les images du système solaire, notre résidence cosmique.

  • Et tout en tournant autour du soleil, la terre tourne aussi sur elle-même autour de son axe  dans le sens inverse des aiguilles d’une montre . Elle met 24 heures pour en faire le tour …Notre rythme terrestre est encore relié à ce mouvement cosmique.Il délimite la durée jour/nuit suivant sa face exposée ou non au soleil. Ainsi quand on voit   le soleil se lever  le matin à l’est, cela signifie que dans notre sommeil la terre a suffisamment  tourné sur elle-même pour montrer au soleil la face sur laquelle votre lieu de résidence est positionné. Laissons de côté le fait que l’axe terrestre est penché, expliquant les différences entre  les hémisphères nord et  sud.

 

  • Enfin la terre possède un satellite la lune qui tourne autour d’elle en un peu plus de 27 jours(27 jours,13 heures et 18 minutes) tout en tournant aussi sur elle même. Sa trajectoire ne décrit pas un cercle, mais plutôt un ovale, comme un oeuf ou  ellipse. C’est pour cela qu’on la voit plus ou moins grosse selon qu’elle se trouve aux extrémités de l’ellipse  ou sur la partie aplatie. Quand elle est la plus  proche de la terre, en pleine lune, sa rondeur est alors magnifique, on devine presque le relief de  sa surface. A  ce moment là, avec les 356 ooo kilomètres environ qui la sépare de nous, elle est vraiment notre voisine surtout comparé aux 150 millions de kilomètres qui nous séparent du soleil !

           La lune joue un rôle essentiel pour la vie sur terre  puisqu’elle influence les liquides présents sur le globe:

           – les océans ( environ 80% de la surface  terrestre) et le cycle  des marées  dépendant  du positionnement lune/soleil/terre au cours de sa rotation,

            – et surtout tous les liquides  dépendant de sa durée de rotation  conditionnant la création et la croissance de la vie sur terre : le cycle menstruel de la femmes et  celui de la  femelle chez les animaux en lien avec la procréation, ainsi  que la circulation interne de la sève chez les végétaux ( d’où l’utilisation du calendrier lunaire pour les cultures).

J’ai voulu démarrer cette  communication  avec le thème de l’Univers car nos échanges avec  lui, si  inconscients et automatiques dessinent l’archétype de notre existence.

Réaliser que nous sommes de l’Univers me parait être une étape importante dans le cheminement  inimaginable qui est le nôtre actuellement. C’est une ouverture de conscience qui pouvait paraître superflue »avant ».  Acquérir la Conscience Cosmique comprendre que tout est relié, que l’humanité fait partie de cet ensemble, est une première étape vers la Conscience du Collectif, de l’Universel que nous devrons de toute évidence acquérir dans » l’Après ».

La semaine prochaine, je vous inviterai à faire la même expérience à la nuit tombée pour regarder la voûte céleste illuminée par les étoiles .Cette immensité galactique immobile,nocturne chez nous, joue aussi un rôle essentiel dans la construction de la vie terrestre.

Le troisième et dernier  article de cette première série  concernera les pierres qui nous relient particulièrement au Cosmos.

Nous avons beaucoup de chance à notre époque de pouvoir connaitre ce qui se passe dans le Cosmos. Les scientifiques du monde entier  ne cessent de faire des découvertes grâce à des outils d’observation de plus en plus performants. Malheureusement, outre le fait que nous soyons absorbés par d’autres impératifs, les découvertes ne sont pas mises  à la portée de tout le monde. Leur langage demeure trop scientifique.

Je voudrais donc  vous parler d’un livre que je trouve génial qui met à notre portée, sans connaissance scientifique nécessaire, ce qui est mon cas, toute la connaissance actuelle sur le Cosmos l’infiniment Grand, mais aussi sur l’infiniment petit, l’invisible autour de nous.

Son titre est »l’Univers à portée de main » dans la collection « j’ai lu ».

Son auteur Christophe Galfard, Docteur en physique théorique, sait vraiment mettre à notre portée  tout ce qui se passe dans le Cosmos ,l’évolution des découvertes. Ce livre se lit comme un roman,voire comme un thriller. Tout est clair, pas de formules incompréhensibles.

Belles expérimentations.

Prenez soin de vous et de votre entourage.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *